Calendrier 2012 (Ciel et Espace) by Association française d'astronomie

By Association française d'astronomie

Show description

Read Online or Download Calendrier 2012 (Ciel et Espace) PDF

Similar french_1 books

Traitements psychologiques des troubles bipolaires

Les sufferers souffrant de issues bipolaires sont confrontés à des adjustments importantes des perceptions, de los angeles personnalité, de l'humeur et des cognitions. Bien que l. a. pharmacothérapie soit incontournable, les thérapies psychologiques permettent de faire face aux nombreuses difficultés rencontrées par ces sufferers : issues personnelles, familiales et sociales, risque d'abus de substance et/ou de suicide, hospitalisations, conduites à risque.

Extra resources for Calendrier 2012 (Ciel et Espace)

Sample text

Vincenot y croyait dur comme fer. D’autres fouilles ont eu lieu sur le mont Auxois. En 1862, a été découvert au pied de celui-ci l’un des plus beaux objets romains trouvés sur notre territoire, un splendide canthare en argent orné de branches de myrte, la plante d’Aphrodite, aujourd’hui au musée de Saint-Germain-en-Laye, comparable à celui du trésor de Boscoreale exposé au musée de Naples. Ainsi, deux des remarquables œuvres d’art antique découvertes en Bourgogne sont toutes deux liées au vin : le vase de Vix et ce canthare.

C’est ici sur des sols argilo-calcaires pauvres que l’aligoté donne le meilleur de lui-même. Son rendement est limité à 55 hl/ha, avec une dérogation pour grimper jusqu’à 66 hl/ha. Le vin doit atteindre 9,5° et ne pas dépasser 12,5°. L’aligoté est toujours vif et désaltérant. Le bouzeron possède ces caractères, mais il est plus en rondeur, en longueur et en délicatesse. Cette appellation qui date de 1998 doit beaucoup au travail d’Aubert et Pamela de Villaine, aujourd’hui épaulés par leur neveu Pierre de Benoist.

Celle-ci fut ensuite maintes fois détruite : en 270 par l’usurpateur Victorinus et les Bataves qui l’accompagnaient, rebâtie par Constantin, prise et sans doute saccagée de nouveau par plusieurs envahisseurs germaniques dans les siècles qui suivent, puis par les Sarrasins en 725, enfin par les Normands en 888. C’est pourquoi il reste aujourd’hui beaucoup moins de vestiges de sa splendeur qu’à Orange, Arles ou Nîmes : une petite portion de l’enceinte, deux portes très restaurées (Saint-André et d’Arroux), deux pans de mur dans une prairie voisine dits « temple de Janus », les substructures du théâtre et une pyramide funéraire imposante mais dépourvue de son parement de marbre, la pierre de Couhard.

Download PDF sample

Rated 4.47 of 5 – based on 4 votes