Deleuze, philosophie et cinéma by Pierre Montebello

By Pierre Montebello

Le cinéma, à l. a. différence de l. a. philosophie, est un paintings d'images en mouvement, d'images qui changent notre conception du temps. C'est précisément aussi pourquoi il devait rencontrer les deux questions capitales de l. a. philosophie occidentale : le mouvement et le temps. Les deux livres de Deleuze sur le cinéma, Cinéma I et Cinéma II, ne restituent pas une histoire du cinéma, ils ne constituent pas un traité sur le cinéma, ils tracent des zones d'interférences entre pratiques philosophiques et pratiques cinématographiques, ils dessinent des zones de convergence autour de options que le cinéma produit dans ses pratiques : « Une théorie sur le cinéma n'est pas «sur» le cinéma mais sur les options que le cinéma suscite » (Cinéma II). Ces livres sur le cinéma manifestent l'étonnante consonance des problèmes philosophiques et des visions cinématographiques, l. a. présence singulière au coeur des théories et des movies de questions qui n'appartiennent de droit à aucun style parce qu'elles traversent plus ou moins tous les genres : idéalisme des impacts, naturalisme des pulsions, réalisme de l'action, surréalisme de l. a. imaginative and prescient, rapport du temps et du mouvement, du temps et de l'intemporel. Cela ne signifie donc pas que le cinéma fasse de l. a. philosophie, mais que le cinéma concerne l'essence même de l. a. philosophie parce qu'il rencontre dans ses pratiques le devenir même de los angeles pensée occidentale.

Show description

Read Online or Download Deleuze, philosophie et cinéma PDF

Similar french_1 books

Traitements psychologiques des troubles bipolaires

Les sufferers souffrant de issues bipolaires sont confrontés à des transformations importantes des perceptions, de los angeles personnalité, de l'humeur et des cognitions. Bien que l. a. pharmacothérapie soit incontournable, les thérapies psychologiques permettent de faire face aux nombreuses difficultés rencontrées par ces sufferers : issues personnelles, familiales et sociales, risque d'abus de substance et/ou de suicide, hospitalisations, conduites à risque.

Additional info for Deleuze, philosophie et cinéma

Sample text

On comprend qu'il souligne dans ses cours que ce n'est pas ce cinéma-là qui l'intéresse, même s'il n'est pas question d'y contester la présence de chef-d'œuvres dans tous les genres, documentaires (Flaherty), filin psycho-social (Vidor), film noir (Hawks, Huston, Wilder), western (Ford) ... Nous restons dans un réalisme, un comportementalisme, un béhaviourisme, bref dans un monde humain1 humanisé. de changer des situations, mais nous-mêmes nous ne sommes pas mis en situation de sortir d'une perception humaine, trop humaine.

Il invoque« la nature métallique» opaque comme «principe matériel de toute coloration ". Le thème d'une opposition radicale dans la nature, traverse tout l'idéalisme allemand. Rappelons que Schelling, dans L'âme du monde, fait de la lumière la cause d'une polarité universelle qui traverse la nature, il insiste dans sa Naturphilosophie sur la «duplicité» primitive de la nature qui «en elle-même n'apparaît pas», la pulsion antagoniste à l' œuvre dans la nature (Introduction à l'esquisse d'un système philosophique de la nature, Paris, Livre de poche, 2001, trad.

Or, le cinéma français ne cesse lui aussi de se poser la question du choix du meilleur intervalle pour extraire de l'image le maximum de quantité de mouvement. Comment déterminer au cinéma l'intervalle ou l'unité de mesure du mouvement (long, rapide, accéléré ... )? On voit bien que cette unité de mesure est en rapport à de 44 CHAPITRE II nombreux facteurs (cadre, espace, mobiles, lumière ... ). La plupart du temps, elle est établie intuitivement ou empiriquement. Trouver l'intervalle du mouvement ne va donc pas de soi.

Download PDF sample

Rated 4.28 of 5 – based on 7 votes